BUC Plongée © 2015

Mise à jour : 10-10-2017

Apprendre à plonger
à Besançon ?
C’est possible !
BUC Plongée

La plongée bouteille nécessite un matériel adapté et souvent coûteux…

N'hésitez pas à demander des conseils aux encadrants du club

LE MASQUE

Le masque sert à voir sous l’eau tout en protégeant les yeux et le nez.

Lors de la descente, le plongeur doit souffler progressivement dans

son masque afin d'équilibrer la pression. La quantité d'air à insuffler dans

le masque est directement proportionnelle au volume du masque.


LES PALMES

Les palmes servent à se propulser et à se stabiliser sous l’eau.

Il existe deux types de palmes :

Les chaussantes et les réglables .


Il existe également différentes duretés de palmes,

celle-ci dépendra de la musculature du plongeur.

La matière de la voilure peut être en plastique ou en fibres de carbone.


                           LA COMBINAISON

                           Elle a pour but d'isoler du froid. Il y en a de très solides, de très chaudes, de très

                           souples, de très bien coupées, de très bien finies.

                           Il y en a des étanches, semi-étanches ou humides selon vos préférences.


                           Actuellement, aucune combinaison ne regroupe toutes ces qualités.


                           Vous devrez donc trouver le meilleur compromis.


LA CEINTURE ET LESTAGE

La ceinture sert à porter les plombs pour le lestage.

La classique « marseillaise » a pour avantage de se positionner

efficacement autour de la taille et de ne pas glisser.

Le lestage est calculé généralement pour que le plongeur soit en flottabilité neutre. Celui-ci se calcule par rapport à l'épaisseur de la combinaison et du poids de la personne.


                                     LE GILET STABILISATEUR OU STAB

                                     La stab permet de se maintenir à la surface ou à une profondeur, en la gonflant

                                      d’air, ce qui évite de palmer.

                                     Vous aurez le choix entre des gilets enveloppants, réglables ou à

                                      flottabilité dorsale.

Matériel de base

LE BLOC OU BOUTEILLE DE PLONGÉE

Le bloc, gonflé avec de l’air généralement, permet au plongeur

de respirer sous l’eau.

Fabriqué en acier ou en aluminium, il existe différente contenance

(de 6 l à 18 l) vous permettant une autonomie plus ou moins importante.


LE DÉTENDEUR ET L’OCTOPUS

Les blocs contiennent de l’air sous pression. Le détendeur permet

d’amener l’air sous pression, dans la bouteille, à pression ambiante

ce qui permet de le respirer.


L’octopus, ou détendeur de secours, permet de

fournir de l’air de sa propre bouteille à un coéquipier.

L’octopus est généralement de couleur jaune.


                           LE MANOMÈTRE

                           Le manomètre permet de connaître la pression restante dans son bloc.

Pour respirer sous l’eau
Les autres instruments

LE PARACHUTE

De couleur orange, il sert à signaler sa position en surface lorsque l’on effectue des paliers.


LES TABLES MN90-FFESSM

Conçues en 1990, par la Marine Nationale, elles servent à

déterminer ses paliers et à planifier ses plongées suivantes.

La FFESSM, les a adapté à la pratique de la plongée loisir.

A utiliser avec un timer (indique la profondeur et le temps d’immersion).


                           LES ORDINATEURS

                           Ils sont équiper d’un logiciel qui permet de calculer sa décompression en tenant du

                            profil réel de la plongée (à la différence des tables MN90-FFESSM).

                           Les ordinateurs offrent également beaucoup d’autres fonctions : température, gestion

                            de l’air…


LE COMPAS

Permet de revenir à bon port et de ne pas se perdre sous l’eau…